Quels sont les artistes principaux du 20ème siècle ?

Le 20ème siècle compte une pléthore d'artistes qui ont marqué la période. Découvrez les artistes les plus mémorables de ce siècle.

Une galerie d'art est un endroit où on expose des œuvres d'artistes dans l'objectif précis de les vendre. Elle accompagne les artistes dans leurs carrières. Généralement, les gens confondent le rôle d'une galerie à celui d'un musée, d'une salle de vente ou d'un magasin de tableaux. La galerie d'art diffère de ces lieux sur plusieurs points. Par exemple, on se rend dans un musée dans le but unique de découvrir des artistes et leurs œuvres. La galerie est plutôt propice pour la découverte et l'achat d'œuvres d’un artiste. Découvrez les grands artistes du XXe siècle.

20ème siecle

Marc Chagall (Peinture-Vitrail) : 1887-1985

Marc Chagall vit le jour le 7 juillet 1887 en Biélorussie. De son vrai nom Moïche Zakharovitch Chagalov, il est un artiste d’origine juive. Sa famille était peu fortunée.

À Vitebsk, sa ville natale, il découvrit l’art dans l’atelier de Léon Bakst, un peintre biélorusse. C’est aussi là qu’il fit en 1909, la rencontre de Bella Rosenfeld dont il devint amoureux. Marc Chagall s’installa à Paris en 1911 et y fit la rencontre de plusieurs artistes. Au nombre de ces derniers figurent Blaise Cendrars et Guillaume Apollinaire.

C’est à Paris qu’il créa ses premières œuvres qui le firent connaître au grand monde. L’une de ces œuvres est intitulée « Golgotha ».

La première exposition effectuée par Marc Chagall fut à Berlin en 1912. Il réitéra l’expérience en 1914 toujours dans la capitale allemande.

Du fait de la Première Guerre mondiale, Marc et Bella rentrèrent à Vitebsk. Le couple se maria en 1915.

Pendant quelque temps, Marc a été commissaire aux Beaux-arts. Par la suite, il devint le directeur de l'École artistique de Vitebsk. Il est le réalisateur du décor du théâtre juif dans la capitale russe.

Il est aussi l'auteur de plusieurs œuvres dont des dessins, des gouaches et des tableaux dont:

  • la promenade (1917),
  • le cirque (1927),
  • les amoureux au lilas (1930),
  • etc.

Il créa aussi des vitraux, des céramiques murales, des mosaïques, etc. Marc Chagall demeura dans son art jusqu'au 28 septembre 1985 où il rendit l'âme.

Richard BAQUIÉ (Sculpture) : 1952-1996

Né à Marseille le 1er mai 1952, Richard Paul Baquié imprégna les années 60-70 de son art sensible. Pour créer ses œuvres, il se servait d’objets de récupération. Il s’agissait de restes de véhicules, d’avions, etc. Il associait à ces éléments physiques, des mots, de la musique et des images.

Sculpteur ayant marqué son temps, Richard associe, assemble et colle des éléments qui d’ordinaire n’ont rien à voir les uns avec les autres. Il est certainement l’un des premiers artistes à attirer l’attention de l’humanité sur les dangers que les déchets industriels faisaient courir à la planète.

Du fait de son esprit artistique et de bricoleur, les critiques d’art associent Richard Baquié à Robert Rauschenberg. Pour son côté de récupérateur d’objets, ils l’associent à Marcel Duchamp.

Très prolifique, Richard Baquié est l’auteur de nombreuses œuvres dont :

  • Amore moi (1985),
  • Epsilon (1986),
  • Le café du matin (1988),
  • Bataille (1989),
  • Fixer l'instant (1992),
  • Etc.

Éternel déçu de ses propres œuvres, car celles-ci n’exprimaient pas selon lui ce qu’il voulait dire, Richard Paul Baquié décède le 17 janvier 1996 dans sa ville natale.

Gerda Taro (Photographe de guerre): 1910-1937

De son vrai nom Gerta Pohorylle, Gerda Taro vit le jour le 1er août 1910 à Stuttgart au sein d’une famille juive. Elle reçut une éducation artistique digne des bourgeois.

En 1933, elle fut emprisonnée par les nazis parce qu’elle distribuait des tracts. En effet, elle était membre de la gauche anti-nazi. La même année, elle a dû partir de l’Allemagne répressive des opposants.

Gerta Pohorylle pose ensuite ses valises à Paris en 1933 en compagnie de son amie Ruth Cerf. Ce fut la période de la grande crise économique en France. Pour survivre, la jeune Allemande dut occuper des postes occasionnels. Elle passait la majorité de son temps, dans les cafétérias du Montparnasse. C’est à ces endroits qu’elle côtoya plusieurs artistes.

En 1935, elle rencontra Endre Ernő Friedmann. Photographe hongrois, ce dernier fit entrer Gerda dans l'Aliance-Photo. Parce que leurs carrières ne décollaient pas, ils changèrent de noms. L'homme devint Robert Capa et Gerta Pohorylle devint Gerda Taro. Ce fut pour elle, le début d'une vraie carrière de photographe. C'est en février 1936 qu'elle reçut sa première carte de presse.

Pendant qu'elle couvrait les événements violents du 25 juillet 1937 à Madrid, un char républicain l'écrasa. Elle décéda le lendemain.

Première photojournaliste tuée pendant qu'elle exerçait, Gerda Taro est l'auteure de plusieurs oeuvres dont "Woman training for a Republican militia" (1936).

Recent posts

Menu

Pages